• Droit d'Alerte - Droit de Retrait au Bloc Opératoire du Centre Hospitalier de Montélimar

    Par C... Duchoy le 15/10/2020

    Droit d'Alerte, Bloc Opératoire, Droit de Retrait, Centre Hospitalier Montélimar

  • Droit d'Alerte au Bloc Opératoire du Centre Hospitalier de Montélimar

    Les conditions de travail au Bloc Opératoire de Montélimar sont extrêmement dégradées : il y a un manque de personnels de -10 ETP (Emploi Temps Plein).

    Management largement récrié depuis longue date mais dont la Direction fait la sourde oreille.
    La Direction connait toutes les problématiques depuis longtemps, mais n'œuvre pas véritablement pour y remédier… sinon comme cela peut-il ainsi tant durer ?

     

    La Direction GHPP diffère la restitution des résultats d'expertises CATEIS…

    Preuve étant  le différé à une date lointaine de la restitution des résultats de l'expertise votée le 30 janvier 2020… en cours depuis… mars 2020… réellement effective depuis juin 2020…

    Depuis septembre, nous attendons cette restitution.

    Depuis le vote de l'expertise, 2 FEI (Feuille d'Evènement Indésirable) ont été émises dénonçant des comportements inacceptables de médecins notamment.
    Mais tout ne se résume pas à cette problématique. Une partie de l'encadrement est repéré comme source de RPS (Risques Psycho-Sociaux).

     

    Devoir faire toujours plus… avec toujours moins…

    Á cette problématique systémique vient s'ajouter les directives de l'ARS (largement informée de la situation sus-citée) de poursuivre l'activité malgré la situation COVID qui nous est expliquée.
    Donc de ne pas déprogrammer l'activité du Bloc pour autant.

    Nous prévenons les instances depuis longtemps que leur volonté de maintenir ainsi de telles situations est source de risques majorés pour les patients mais aussi pour les soignants.
    Leur dédain quant à la situation fait montre de ce qui prévaut pour eux : le profit.

     

    Mal-être des soignants et conséquences vitales sur les patients…

    Les arrêts maladies pour épuisement professionnel, augmentent toujours davantage… sans compter que les méthodes manageriales sont ravageurs.
    Ceci est une réalité quotidienne pour les soignants qui n'en peuvent plus.

    Le décès d'un patient COVID à Valence le 02/10/20 est la conséquence directe de leurs politiques économiques, à faire que le personnel soit en surcharge de suivis avec un effectif soignants en sous-nombre. 
    Hôpital de Valence : deux syndicats sonnent l'alerte après un décès aux urgences

     

    Combien de morts faut-il pour que nous refusions de pareilles conditions de travail en 2020 ?

     

     

  • Droit d'Alerte au Bloc Opératoire - 15/10/20

    Droit d'Alerte au Bloc Opératoire - 15/10/20

  • #JeSuisÉpuiséE

    #JeSuisÉpuiséE


  • Retour

Newsletter

Suivez les actualités de la CGT GHPP!


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter hebdomadaire de nos actualités par courrier électronique et confirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant à l'adresse :
cgt@gh-portesdeprovence.fr